Les vêtements de fast fashion sont bon marché et jetables, conçus pour être remplacés par de nouveaux vêtements le plus rapidement possible. Elle a de nombreux effets sur la société, certains positifs, d’autres désastreux.

La fast fashion est un phénomène mondial qui a gagné en popularité au cours des 20 dernières années pour de nombreuses raisons. Il répond à la demande croissante des consommateurs pour de nouveaux vêtements tendance et abordables.

Mais de plus en plus de gens s’interrogent sur l’impact social et environnemental catastrophique de l’industrie de la fast fashion. La surproduction et la surconsommation de vêtements bon marché changent le monde de multiples manières.

Voici comment la fast fashion affecte la société avec ses impacts sociaux positifs et négatifs que vous devez connaître.

Panaprium est indépendant et pris en charge par les lecteurs. Si vous achetez quelque chose via notre lien, nous pouvons gagner une commission. Si vous le pouvez, veuillez nous soutenir sur une base mensuelle. La mise en place prend moins d'une minute et vous aurez un impact important chaque mois en faveur de la mode durable. Merci!


Les impacts positifs de la fast fashion sur la société

impacts sociaux de la fast fashion

Pour les consommateurs soucieux de leur budget, la fast fashion est une révolution aux nombreux avantages. Ce n'est pas seulement bon marché, amusant, pratique et commode, mais il satisfait également le besoin de gratification instantanée.

Aux États-Unis, la fast fashion est extrêmement populaire. 88 % des consommateurs préfèrent y acheter de la mode rapide, suivis par les consommateurs d'Europe (46 %), d'Inde (25 %) et de Chine (21 %).

Les comportements d'achat d'aujourd'hui sont influencés par les célébrités et les personnalités des médias sociaux. Les consommateurs veulent de nouveaux vêtements tendance et abordables inspirés des défilés.

La fast fashion répond au besoin de nouveaux vêtements à la mode et fabriqués à bas prix qui débarquent chaque semaine dans les grands magasins. Il n’y a plus 2 à 4 saisons traditionnelles pour la fast fashion mais 52 saisons chaque année .

La fast fashion se concentre sur la simplicité, l'efficacité, la commodité, l'abordabilité et l'accessibilité pour offrir aux consommateurs modernes les dernières tendances de la mode présentées sur les podiums de Paris, Milan et New York pour une fraction du prix.

La grande variété de choix de styles et la disponibilité des produits sont très attrayantes pour les fashionistas. Les délais de conception et de production ayant considérablement diminué, il est désormais possible pour les détaillants de mode rapide comme Zara de proposer de nouveaux styles chaque semaine de l'année.

La fast fashion aide la génération des réseaux sociaux à chercher quelque chose de nouveau pour remplacer les vieux vêtements. Les jeunes consommateurs passent chaque jour beaucoup de temps dans le même cercle social.

Ils ont également l'habitude de documenter leur tenue sur les réseaux sociaux via le hashtag #ootd pour Outfit of The Day et souhaitent éviter d'apparaître deux fois sur Internet dans la même tenue.

La fast fashion répond aux besoins des consommateurs en matière de vêtements abordables et à la mode. Cela pousse l’ensemble de l’industrie de la mode à innover pour devenir plus rapide et moins cher.

Parallèlement à l'essor des nouvelles technologies de fabrication, de transport et de communication, la fast fashion a changé à jamais l'industrie de l'habillement et du textile ainsi que le comportement des consommateurs.

Avant le début des années 1800, le monde de la mode était petit, lent et local. La fast fashion a rendu les vêtements moins chers et plus faciles à produire. Et la grande majorité des consommateurs ont pris goût aux vêtements abordables et tendances.

Il est difficile de résister à l’achat de fast fashion car elle est partout. La fast fashion est pratique et pratique. Il est facile de se rendre dans la chaîne de magasins la plus proche ou d'acheter en ligne pour renouveler notre garde-robe.

La fast fashion fabrique des vêtements bon marché, tendance et accessibles à grande échelle. Cela conduit à une production rapide de tissus et de vêtements avec des temps de développement très courts et des coûts très faibles.

Acheter de nouveaux vêtements tendance à des prix abordables est désormais accessible à de nombreux consommateurs défavorisés en raison de la fast fashion. Ils ont accès à une grande variété de styles, certains inspirés de créations de designers haut de gamme.

La fast fashion permet également aux gens de se mélanger socialement . Alors que les classes sociales séparent encore la société moderne, les classes inférieures peuvent désormais se mélanger aux classes supérieures en s'habillant bien pour pas cher.

L’inclusion sociale est importante pour de nombreuses personnes, pour une meilleure éducation, des opportunités, une dignité et une diversité socio-économique. La fast fashion permet aux gens au sein de la société de se sentir valorisés et pertinents.

La fast fashion contribue plus que jamais à la mixité des classes sociales. Les consommateurs à faible revenu peuvent désormais porter facilement de nouveaux vêtements et apparaître comme appartenant à n’importe quelle classe sociale.

La fast fashion permet à chacun de faire une bonne première impression, par exemple lors d’un entretien d’embauche. Cela rend les vêtements professionnels ou d’affaires abordables pour tous les groupes démographiques.

Si la fast fashion a de nombreux impacts sociaux positifs, elle affecte également la société de plusieurs manières désastreuses que nous ne pouvons ignorer.


Les terribles effets sociaux de la fast fashion

effets de la société de la mode rapide

Beaucoup de gens aiment acheter de la fast fashion parce que c'est une activité amusante. Certains achètent même de nouveaux vêtements quotidiennement ou sont accros au shopping. Les achats compulsifs sont dangereux et dévastateurs dans de nombreux cas.

Acheter de nouveaux vêtements et de nouvelles chaussures peut même donner la même sensation que de planer. Ainsi, les consommateurs achètent souvent de nouveaux vêtements dont ils n’ont pas nécessairement besoin uniquement parce que c’est agréable.

Les gens ressentent du plaisir, de l’excitation et une montée d’adrénaline lorsqu’ils chassent et découvrent enfin les beaux vêtements qu’ils souhaitent acheter. Tout comme visiter de nouveaux endroits, manger de nouveaux plats et rencontrer de nouvelles personnes, acheter de la fast fashion est libérateur et revigorant.

La fast fashion promeut la culture du jetable, le consumérisme excessif et transforme les vêtements en produits jetables. De nombreux consommateurs prennent leurs décisions d’achat en fonction de leurs émotions. Les détaillants utilisent ce comportement et exploitent le subconscient des consommateurs.

L’essor de la fast fashion au cours des 20 dernières années incite les gens à acheter excessivement de nouveaux vêtements pour renouveler leur garde-robe. Et ils ne gardent pas les vêtements longtemps.

Les consommateurs portent en moyenne un vêtement de ville seulement 7 fois . Dans des conditions normales d’usure, la durée de vie moyenne des vêtements serait supérieure à 2 ans.

Les gens sont désormais conditionnés à considérer les vêtements comme des marchandises, à acheter des vêtements tendance bon marché qui se démodent rapidement et à les renouveler très souvent.

La demande pour la fast fashion continue d’augmenter aujourd’hui. Les consommateurs sont très heureux d’acheter des imitations de très faible qualité. La plupart d’entre eux n’utilisent même pas une bonne partie de leurs vêtements.

La fast fashion exploite également les communautés locales et mal desservies dans des ateliers clandestins pour produire des vêtements bon marché. Elle emploie plus de 300 millions de personnes dans le monde.

La plupart d’entre elles sont des jeunes femmes qui sont souvent confrontées à des conditions terribles et à des abus. Elles travaillent dans des fermes et dans des usines de confection, étant exploitées et même contraintes d'avorter pour continuer à travailler.

La très grande majorité de la production de mode rapide a lieu dans des pays étrangers où les lois du travail et la protection des droits de l’homme sont médiocres. De nombreux agriculteurs et ouvriers d’usines de confection vivent dans des pays à faible revenu, où la main d’œuvre est incroyablement bon marché.

La fast fashion crée des conditions de travail injustes et dangereuses, responsables de la mort de milliers de personnes lors d'événements catastrophiques, tels que l'effondrement de l'usine de confection du Rana Plaza au Bangladesh (2013).

Les marques et les détaillants de fast fashion font pression pour réduire les coûts de production afin d’augmenter leurs marges bénéficiaires et de répondre à la demande des clients. Pendant ce temps, les fabricants maintiennent des salaires invivables et des conditions de travail terribles.

La fast fashion est responsable de cas de travail forcé et de travail des enfants encore signalés à ce jour dans des pays comme le Bangladesh, la Chine, l'Indonésie, les Philippines et le Vietnam.

La fast fashion est sévèrement critiquée pour ses impacts sociaux négatifs. Cela ne favorise pas des conditions de travail décentes, l’égalité des sexes, la diversité ou l’inclusion. Au lieu de cela, les détaillants favorisent une culture de discrimination, de harcèlement et de violence.

Les employés mal payés et les environnements de travail dangereux sont très courants parmi les marques de fast fashion et les géants de la vente au détail. Les femmes sont particulièrement victimes de la fast fashion car elles sont soumises à des violences quotidiennes en raison de leur sexe.

Heureusement, les consommateurs, grâce à leur pouvoir d’achat, peuvent susciter des changements positifs dans l’industrie de la mode pour une société meilleure. Le simple fait de faire des choix vestimentaires plus conscients peut changer le monde.



Cet article vous a-t-il été utile ? S'il vous plaît dites-nous ce que vous avez aimé ou n'avez pas aimé dans les commentaires ci-dessous.

About the Author: Alex Assoune


Contre Quoi Nous Luttons


Les groupes de fast fashion surproduisent des vêtements bon marché dans les pays les plus pauvres.
Des usines de confection où les conditions s’apparentent à celles d’ateliers clandestins et qui sous-payent les travailleurs.
Des conglomérats médiatiques faisant la promotion de produits de mode contraires à l’éthique et non durables.
De mauvais acteurs encourageant la surconsommation de vêtements par un comportement inconscient.
- - - -
Heureusement, nous avons nos supporters, dont vous.
Panaprium est financé par des lecteurs comme vous qui souhaitent nous rejoindre dans notre mission visant à rendre l'industrie de la mode entièrement respectueuse de l'environnement.

Si vous le pouvez, veuillez nous soutenir sur une base mensuelle. Cela prend moins d'une minute et vous aurez un impact important chaque mois en faveur de la mode durable. Merci.



More, More, More

1 commentaire

  • 佩瑜: January 14, 2024
    Author image

    hi! May I know the year of publication of this article?

PLEASE SIGN IN OR SIGN UP TO POST A COMMENT.